Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Partenaires

 


 
 
 
 
 
 
 
 
 

Votre Espace

INFO->ÉNERGIE

Maison de la Nature

11 rue Jauvion

87000 Limoges

05.55.14.88.42

eie-lne@orange.fr

18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 15:19

logo eieLa précarité énergétique est définie comme la difficulté pour un foyer à payer ses factures en énergie ou/et à satisfaire son besoin de confort thermique. Les britanniques estiment qu’un foyer souffre de précarité énergétique lorsque ses dépenses énergétiques dépassent 10% du budget total du ménage. En France, selon cet indice, près de 3,8 millions de ménages seraient en situation de précarité énergétique, soit 8 millions de personnes.

Les causes de la précarité énergétiques sont diverses mais souvent liées à des faibles revenus. Les ménages les plus pauvres orientent régulièrement leur choix de logement sur le seul critère du prix du loyer ou du prix d’achat sans prendre en compte les critères de performances énergétiques de ce dernier. Or, le prix d’un logement est directement rattaché aux travaux réalisés, à sa vétusté ou à son ancienneté. Par conséquent plus le prix d’un logement est bas plus le logement est risque d'être énergivore.

Ce n’est qu’à partir des années 70 que des exigences minimales de performance énergétique des logements neufs ont été introduites par la loi. Or deux tiers des logements en France ont été construit avant les années 70. Par conséquent de nombreux logements ne sont pas ou peu isolés.

Autre facteur, depuis plusieurs années l’augmentation des coûts de l’énergie accroit les difficultés de paiement des factures énergétiques pour les ménages les plus pauvres. L’augmentation des coûts de l’énergie est principalement due à la raréfaction des énergies fossiles et à la dépendance des pays européens envers les pays possédant du pétrole et du gaz.

Les pouvoirs publics ont pris en compte les difficultés financières liées au paiement des factures énergétiques des ménages les plus pauvres en mettant en place des aides sociales. EDF et GDF propose des tarifs sociaux pour les personnes bénéficiant de la CMU, les départements possèdent des enveloppes connues sous le nom de « fond de solidarité logement » (FSL) qui permet sous conditions de ressources de régulariser des factures énergétiques impayées pour les personnes en grandes difficultés. Des solutions existent. 

Ces aides ont néanmoins des limites car certaines énergies ne sont pas prises en compte comme le bois ou le charbon. Mais c’est surtout l’absence d’effet à long terme sur l’amélioration de la qualité thermique des logements qui est problématique. Or la solution est sans doute là. Depuis quelques années des réductions d’impôt sont octroyés aux personnes faisant des travaux d’amélioration d’énergie dans leurs habitations. L’éco prêt à taux zéro a également été mis en place et permet de financer des travaux ou l’achat d’équipement destinés à réaliser des économies d’énergie. L’ANAH via son programme Habiter Mieux peut également aider les personnes en grande difficulté en prenant à sa charge une partie du coût des travaux. Ces dispositifs ont pour but d’inciter les propriétaires à faire des travaux d’économie d’énergie dans leurs logements mais ils restent peu adaptés aux ménages les plus en difficultés.

La précarité énergétique touche de plus en plus de ménages, c’est une situation d’urgence qui doit être pris en compte. Mais la seule solution à long terme reste sans doute la nécessité de rénover les habitations dans un souci écologique, économique, et donc social. 

Pour plus de renseignement l'ANAH : 05.55.20.58.64 ou le 05.55.10.18.78

Partager cet article

Repost 0
Publié par Conseiller Energie LNE
commenter cet article

commentaires