Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Partenaires

 


 
 
 
 
 
 
 
 
 

Votre Espace

INFO->ÉNERGIE

Maison de la Nature

11 rue Jauvion

87000 Limoges

05.55.14.88.42

eie-lne@orange.fr

24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 15:12

Les TIC (Technologies de l’Information et de la Communication) font partie de notre quotidien (internet, smartphone…). Elles ont révolutionné nos modes de vie, de travail et ont facilité les modes de communications et le partage de l’information. Dans la théorie, elles peuvent jouer un rôle important dans la limitation des émissions de gaz à effet de serre (réduction des déplacements, maitrise de l’énergie…), or dans la pratique les choses ne sont pas si simples.


La consommation d’électricité due à l’utilisation des tic augmente de 10% par an depuis 10 ans pour atteindre environ 2% de la consommation énergétique totale (autant que le secteur aérien). Or, à l’heure actuelle, la production d’électricité est toujours majoritairement issue de ressources fossiles. Les émissions de gaz à effet de serre induites par l’utilisation des tic restent donc importantes.

 

Les impacts des tic sont de différentes natures et impliquent différents secteurs :


La production des nouveaux outils de communication à un impact sur l’environnement au niveau des ressources de minerais, d’eau et d’énergie. En effet, la fabrication d’un ordinateur engendre la consommation d'environ 94 kg de combustible fossile par exemple. La raréfaction des énergies fossiles ainsi que leurs utilisations engendre des émissions à effet de serre, des conséquences sur la biodiversité et donc sur l’environnement en général.


La gestion des appareils de communication en fin de vie pose également problème. En effet des matériaux toxiques comme le mercure ou le plomb s’y trouvent et peuvent se déverser dans l’environnement si des techniques de recyclage bien spécifiques ne sont pas respectées. Ces substances peuvent également avoir des conséquences néfastes sur les personnes traitant ces matériels.


Au niveau des infrastructures de «  cloud computing », la consommation en électricité des centrales de données des géants de l’internet est très importante. Seules certaines entreprises investissent dans les énergies renouvelables à l'image de Google ou Yahoo!. La plupart reste alimentée en électricité issue de centrales au charbon. Le stockage de toutes les données d'internet nécessite l'utilisation d'énorme disques durs qu'il faut faire tourner et refroidir. Ces consommations sont à dissocier de celles des ordinateurs personnels de chacun des utilisateur d'internet.

 

Ainsi, la démocratisation des nouveaux outils de communication a accentué les besoins en énergie lié à leur utilisation. Il est important que tout le monde puisse avoir accès à ces nouvelles technologies. Néanmoins, il convient de prendre certaines précautions d’utilisation pour limiter les impacts.   


A titre d’exemple l’envoi de 33 mail à 2 destinataires par jour et par personne génère annuellement l’équivalent de 180 kg de CO2 ce qui équivaut à plus de 1000 km parcourus en voiture. Or en 2010, 107 000 milliards d’email ont été envoyé.


Internet a permis de développer de nouvelles habitudes dans le rapport aux autres c’est le cas par exemple des réseaux sociaux qui permettent  de communiquer avec des personnes du monde entier de façon instantanée. Ces nouveaux modes de communication ont un coût pour l’environnement. Par exemple, toutes les secondes, 2230 photos sont publiées sur certains réseaux sociaux. La publication des photos, les messages envoyés… ont un coût pour l’environnement dans le seul fait du stockage de données qu’elles imposent.


L’utilisation raisonnée des TICS peut se traduire par des gestes quotidiens qui représente un effort individuel mais qui, multiplié par des milliers de personnes, peut représenter un impact significatif. 

 

A l’achat :


- préférez un ordinateur portable qui consomme moins d’électricité qu’un ordinateur fixe


- Privilégier les modèles avec label « écolabel européen », energy star... qui minimisent l’impact environnemental des ordinateurs et autres appareils électroniques  à toutes les étapes de leurs cycles de vie.

 

 

A l’utilisation :

 

- Limiter les envois inutiles de mails, le nombre de destinataire et le poids des pièces jointes


- Concevoir des documents simples à lire pour limiter le temps de lecture à l’écran des destinataires.

 

- Trier régulièrement sa boite mail.

 

- Entrer directement l’adresse URL du site dans la barre de recherche plutôt que de passer par un moteur de recherche

 

- Choisir un moteur de recherche alternatif comme Ethicle ou Véosearch

 

- Sur les réseaux sociaux minimiser le nombre de documents postés, téléchargé… Valoriser l’essentiel !


- Eteindre les connexions internet lorsque c’est possible (la nuit par exemple)

 

- Débrancher les appareils électriques ainsi que leurs chargeurs

 

- Privilégier le mode veille pour les ordinateurs

 

 

Fin de vie des appareils :

 

- En fin de vie, pensez à déposer vos appareils électriques en déchetterie afin de leur donner une nouvelle vie. Tous les appareils électriques font partie des DEEE (Déchets d'Equipement Electrique et Electroménager)

 

- Certaines associations peuvent donner une nouvelle vie aux appareils électriques et donc éviter leurs impacts sur l’environnement dans leurs gestions en fin de vie (réseau emmaus par exemple)

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Conseiller Energie LNE
commenter cet article

commentaires