Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Partenaires

 

 

logo-action-climat.jpg


 

Votre Espace

INFO->ÉNERGIE

Maison de la Nature

11 rue Jauvion

87000 Limoges

05.55.14.88.42

eie-lne@orange.fr

15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 11:29

Logo EIE-LNEDès lors que l’enveloppe d’un bâtiment est touchée, la question du renouvellement de l’air ainsi que de l’humidité doit être posée.

 

En effet, l’application d’un système d’isolation, par l’extérieur ou par l’intérieur, modifie les mouvements d’eau et de vapeur d’eau au sein de l’enveloppe (murs, planchers, toits). Ils proviennent de plusieurs facteurs : différence de pression entre l’intérieur, à forte teneur en vapeur d’eau (due aux pièces humides et aux habitants), et l’extérieur ; intempéries ou remontées capillaires ; propriétés physiques des matériaux : porosité, capillarité, hygroscopie, résistance à la migration de la vapeur d’eau. Enfin, les conditions de température à l’intérieur comme à l’extérieur ont une influence sur le changement d’état de l’eau (liquide ou vapeur).

 

Ces flux de vapeur traversent les parois sur toute leur surface ou à certains points de jonction. Il est normal qu’une paroi soit perméable aux transferts d’humidité (à ne pas confondre avec l’étanchéité à l’air). Néanmoins, il convient d’être vigilant quant au risque de condensation, sous peine de détériorations : apparition de moisissures néfastes pour la qualité de l’air intérieur, dégradation des matériaux (moisissure du bois, corrosion de l’acier, gonflement des enduits, etc.). Il apparaît que l’isolation par l’extérieur constitue l’option la plus sûre, lorsqu’elle est possible pour prévenir ce type de problème. Dans ce cadre, la pose d’un pare-vapeur n’est pas nécessaire. Il faudra toutefois veiller à ce que l’isolant soit en mesure d’évacuer l’eau et la vapeur d’eau grâce à des enduits capillaires et perméables ou à un bardage ventilé avec pare-pluie « ouvert ».


 

Si cette option est impossible, l’isolation thermique par l’intérieur devra être accompagnée d’un frein-vapeur. Plus fréquemment préconisée en rénovation pour des raisons culturelles et lorsque la rénovation concerne un bâtiment historique, la limitaton du transfert de vapeur d’eau de l’intérieur vers l’extérieur sera assurée grâce à la couche d’isolant doublée d’un frein-vapeur côté intérieurAttention, il doit être l’élément le moins perméable et sa résistance à la migration de la vapeur d’eau doit décroitre de l’intérieur vers l’extérieur. Dans les deux cas, il faut que le système paroi/isolant assure une bonne migration de la vapeur d’eau de l’intérieur vers l’extérieur.

 

Le choix du freine-vapeur doit résulter d’une étude préalable du type de paroi, des gradients d’humidité et de température. Une règle de base veut que le degré de résistance aux transferts de vapeur d’eau soit le plus élevé côté intérieur, de façon à limiter la stagnation de cette vapeur au sein de la paroi. Il faut donc dans un premier temps connaître la valeur de résistance à la migration de la vapeur d’eau (Sd, mesuré en mètres) du parement extérieur, afin de choisir un freine-vapeur doté d’un Sd plus élevé. En théorie, il faudrait que le freine-vapeur soit parfaitement continu, ce qui requiert une mise en œuvre très soignée au niveau des points singuliers (jonctions mur-mur, mur-plancher ou mur-menuiserie, prises électriques, etc.), à l’aide de scotchs adaptés.


La mise en œuvre d’un freine-vapeur continu s’avère délicate, voire impossible, au niveau de certains points singuliers, selon le bâti considéré. Ces points singuliers deviennent alors les points de passage privilégiés de la vapeur d’eau. Circonstance aggravante, le transit de la vapeur d’eau se fait plus important au niveau de ces points faibles et ce, d’autant plus que le freine-vapeur est « fermé ». Plutôt que de porter son choix sur un freine-vapeur avec une valeur de Sd très élevée, il serait plus judicieux de poser un freine-vapeur plus ouvert, afin de ne pas favoriser une augmentation de l’humidité au niveau des points singuliers. Une étude détaillée du bâti et des points de jonction permet ensuite de choisir la bonne valeur de Sd, de manière à mieux répartir les flux de vapeur sur toute la surface de l’enveloppe. Une autre stratégie possible est de recourir à des freine-vapeur à diffusion variable, qui freinent la migration de vapeur de l’intérieur vers l’extérieur en hiver tout en autorisant un assèchement de l’isolant en été, par migration de la vapeur de l’isolant vers l’intérieur.

 

Enfin, un système de ventilation performant peut contribuer à prévenir le phénomène de condensation en diminuant le taux d’humidité intérieure. Une Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC) simple flux, hygro réglable ou double flux sont efficaces voire obligatoire dans le cadre de maisons neuves pour des performances thermiques au niveau des exigences de la RT 2012.

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Conseiller Energie LNE
commenter cet article

commentaires

Lucas 12/06/2015 10:25

Il est important en effet de faire attention à l'aspect humidité lorsqu'on rénove une maison ou un bâtiment, car j'ai eu la mauvaise expérience de m'être installé dans une maison qui a eu des remontées capillaires. je vous avouer que c'est pas la joie et qu'il faut appel alors à des spécialistes de l'humidité...

devis humidité 02/08/2012 09:02

Je sais que le freine-vapeur est très important contre l’humidité de la maison. Mais je dois acheter un pour toutes les chambres?

Conseiller Energie LNE 03/08/2012 16:40



Bonjour.


Un frein vapeur à pour but d'éviter que l'humidité  migre vers les murs. Il doit donc être mis en oeuvre normalement dans toutes les pièces qui ont une paroi donnant sur un mur extérieur.