Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Partenaires

 


 
 
 
 
 
 
 
 
 

Votre Espace

INFO->ÉNERGIE

Maison de la Nature

11 rue Jauvion

87000 Limoges

05.55.14.88.42

eie-lne@orange.fr

15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 11:19

images-copie-1.jpgGrâce à un principe thermodynamique universel et à un jeu de compression/détention les Pompes à Chaleur (PAC) captent l’énergie sur différents médians afin de transférer les calories sur de l’eau, réseau de chauffage de la maison. En Limousin, avec des températures parfois très froides en hiver, les systèmes géothermiques sur sondes verticales sont les plus adaptés et plus efficaces que les systèmes air/eau. Voici quelques éléments techniques pour aborder cette technologie.

 

Le principe général d’une PAC Géothermique consiste à exécuter un forage pour y installer une sonde géothermique noyée dans un coulis conducteur. Elle se compose de quatre tubes en plastique PEHD d’un diamètre de 32cm, formant un double circuit en U. Le liquide caloporteur (eau + antigel biodégradable) qui circule dans ces tubes, capte l’énergie du sol et la cède à la pompe à chaleur qui la « multiplie » par un facteur allant de 3,5 à 6 (COP). C’est à dire que pour une consommation électrique d’un kWh, entre 3,5 et 6kWh seront transférés dans la maison.

 

La longueur des sondes dépend de la nature du sol et de la puissance de chauffage et de refroidissement nécessaire. Elle est en moyenne de 60 à 300 m pour 80 à 100€/ml. La puissance d’extraction maximale est fixée par Qualipac à 50 W/m de sonde afin de ne pas appauvrir le sol (au delà de 1800 heures de fonctionnement par an en chauffage). Le sol se refroidit alors légèrement pour atteindre un équilibre quasi permanent après quelques années. Il est néanmoins recommandé de ne rien planter autour des sondes. L’idéal est d’avoir une réversibilité du système. Grâce à l’exploitation de la fraîcheur naturelle du sous-sol (13 à 18 °C tout au long de l’année), le rafraichissement des bâtiments peut être assuré par simple échange thermique. La consommation énergétique se limite alors aux seules pompes de circulation. Ainsi, la PAC refroidit le sol en hiver et le réchauffe en été. Les systèmes géothermiques sont généralement plus efficaces que les systèmes air/eau car non soumis aux variations de températures de l’air extérieur. L’écartement entre deux sondes doit être d’au moins 10 m en chauffage seul pour éviter le gel du sol (5 m en cas de réversibilité).

 

Attention, une étude de préfaisabilité est nécessaire. Elle permet de vérifier lors d’une étude thermique et au vu des données administratives et réglementaires, hydrogéologiques générales du site, techniques et financières ainsi que des besoins en chauffage et en refroidissement de la maison, la faisabilité d’un système sur sonde verticale. Réalisée par le BET sous-sol, l’étude dure de deux à trois semaines et son coût varie de 2 000 à 5 000 €. La réalisation d’une sonde verticale pour une profondeur supérieure à 10 m mais inférieure à 100 m est soumise à simple déclaration auprès de la DREAL (un mois avant l’exécution du forage).

 

D’après une étude d’Observ’ER, 3 130 PAC Sol/Sol (plancher chauffant) et 1 380 PAC sol/eau ont bénéficié du crédit d’impôt en 2010. Voici une moyenne des prix pratiqués (à prendre avec précaution).

 

PAC sol/sol 7à 8 kWth

 

Pour une habitation de 120 m²,

Prix moyen du matériel : 11 136€ H.T, prix moyen de la pose : 1 850€ H.T

 

Soit environ 14 000€ TTC en rénovation (TVA 7%) + environ 12 000€ de forage (crédit d’impôt et plancher chauffant non compris)

 

PAC sol/eau 7à 8 kWth

 

Pour une habitation de 120m²

Prix moyen du matériel : 9 840€ H.T, Prix moyen de la pose : 1 380€ H.T

Soit environ 12 000€ TTC en rénovation (TVA 7%) + environ 12 000€ de forage (crédit d’impôt non compris)

 

PAC air/eau

Pour une habitation de 120m²

Prix moyen du matériel : 9 505€ H.T, Prix moyen de la pose : 1 470€ H.T

Soit environ 12 000€ TTC en rénovation (TVA 7%)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Conseiller Energie LNE
commenter cet article

commentaires

abdou 21/03/2012 23:10

cela fait plusieurs mois que je suis intéresse par cet énergie mais le cout reste très élevés et cela demande un moyens immense pour l'installation

Conseiller Energie LNE 23/03/2012 09:24



En effet, il faut compter environ 30 000 TTC pour une installation complète. De plus, cette technologie est la plus adaptée dans les constructions neuves. Néanmoins, mieux vaut placer ces 30 000€
dans un renforcement de l'isolation afin d'atteindre les critères passif (pas de système de chauffage) plutôt que de payer une installation qu'il faudra faire fonctionner (coût de fonctionnement,
d'entretien...).