Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Partenaires

 


 
 
 
 
 
 
 
 
 

Votre Espace

INFO->ÉNERGIE

Maison de la Nature

11 rue Jauvion

87000 Limoges

05.55.14.88.42

eie-lne@orange.fr

19 juillet 2012 4 19 /07 /juillet /2012 14:26

puits-canadiens-copie-1.jpgL’ADEME vient de publier un nouvel avis technique sur les puits canadiens. Elle y indique que ce type de système « ne permet pas de réduire spectaculairement les consommations d’énergie et reste un équipement complexe à mettre en œuvre ».

 

Elle ajoute « il n'existe pas aujourd'hui d'offre industrielle pour installer un puits climatique. Des « kits » d'installation se vendent entre 1 000 et 3 000 euros, auxquels il faut ajouter des frais d'ingénierie, de terrassement, d'installation et de paramétrage et dans certains cas, des frais pour l'achat et l'installation d'un système de ventilation » dans l’avis publié vendredi 6 juillet.

 


« En hiver, dans les climats froids, il peut permettre de préchauffer l'air neuf, en particulier lorsque l'installation d'un système de ventilation double flux, n'est pas possible ». En revanche, « le couplage entre puits climatique et ventilation double-flux est complexe à mettre en œuvre et n'est, en général, pas judicieux sur les plans techniques et économiques ». Il est globalement plus adapté au rafraichissement estival, on l’appelle alors le « puits provençal ».

 


L’agence pointe également les risques sanitaires liés à l’installation : « Une installation mal conçue, mal mise en œuvre ou mal entretenue peut dégrader la qualité de l'air et représenter un risque sanitaire pour les occupants du bâtiment : développement de moisissures et de bactéries liées à un phénomène de condensation (l'été, l'air qui se refroidit en circulant dans la conduite condense en fines gouttelettes qui risquent de stagner dans le puits) ou risques liés au radon ».

 


Il est donc indispensable, avant de se lancer, de faire réaliser une étude préalable par un professionnel ou un bureau d’étude. Les Espaces Info Energie peuvent également vous conseiller sur cette technologie.

 


Quoi qu’il en soit, un puits canadien sera d’autant plus efficace que la différence de température entre l’hiver et l’été est grande. Au Canada justement, les températures peuvent varier de -30°C l’hiver à +40°C l’été. Avec une température du sol moyenne de 13, 14°C, les économies d'énergie en chauffage comme en refroidissement sont réelles. Par contre, en climat continental (comme en France), les économies d’énergie ne sont pas aussi flagrantes.

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Conseiller Energie LNE
commenter cet article

commentaires

Jrd 03/06/2016 22:22

Bonsoir,

Dans quel secteur de Lyon êtes vous, svp, je souhaite réaliser un puits canadien également.
Merci,
Jrd.

nrlog 07/05/2016 17:10

Bonjour,
Je vis aujourd'hui dans une maison près de lyon avec un puits canadien/ provençal et j'en suis particulièrement satisfait. La préchauffe en hiver foncitonne très bien et le rafraichissement d'été fonctionne à merveille. Plus d'info sur notre blog ici: http://nrlog.fr/index.php/tag/puits-canadien/
/P