Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Partenaires

 

 

logo-action-climat.jpg


 

Votre Espace

INFO->ÉNERGIE

Maison de la Nature

11 rue Jauvion

87000 Limoges

05.55.14.88.42

eie-lne@orange.fr

19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 12:04

pilonne-elec.jpgD'ici 2016, le prix de l'électricité pourrait augmenter de 30% selon Philippe de Ladoucette, président de la Commission de Régulation de l'Energie (CRE). Faisant déjà partie du trio de tête des énergies les plus chères avec le fioul domestique et le gaz propane avec en moyenne 12cts€/kWh, l'électricité pourrait à terme devenir inabordable en tant qu'énergie de chauffage.

 

Ces augmentations sont dues à plusieurs facteurs, qui, s'ils ne sont pas réformés, pourraient impliquer une hausse conséquente du prix de l'électricité. La CSPE (Contribution au Service Public de l'Electricité) devrait doubler (financement des énergies renouvelables, de la péréquation tarifaire, du tarif social de l'électricité, des plafonds de consommation des grandes entreprises, ou de la cogénération...), augmentation du prix d'accès régulé au nucléaire historique, une augmentation de 2% du tarif d'utilisation des réseaux publics et l'inflation d'environ 2% par an. 

 

Pour palier à ces hausses et pour les habitations au chauffage électrique, les économies peuvent être réalisées sur 3 postes.

 

En premier lieu, la régulation. Chaque degré supplémentaire dans l'habitat équivaut à 7% de consommation en plus. La température doit être de 19°C en moyenne dans les pièces à vivre, 18°C dans les chambre et 16°C en cas d'absence prolongée. Des programmateurs temporels de déclenchement ou des sondes de températures peuvent réguler plus finement votre chauffage. La régulation des modes de chauffage ouvre d'ailleurs droit au crédit d'impôt. 

 

Ensuite, l'énergie la moins chère est toujours celle qu'on ne consomme pas. Avec le changement des huisseries ou une isolation renforcée des parois opaques ou des combles, la diminution de consommation peut être importante. Ces travaux d'amélioration thermique ouvrent également droit à un certain nombre d'aides.

 

Enfin, vous pouvez changer votre matériel de production de chauffage. Des radiateurs avec un coeur de chauffe en pierre ou en fonte diffuse environ 80% l'énergie sous forme de rayonnement contre 20% pour les convecteurs basiques. La sensation de chaleur est plus importante et plus confortable. Les utilisateurs ont donc moins tendance à forcer sur le thermostat.

 

Dans le cas du chauffage de l'eau chaude sanitaire par un cumulus électrique : le solaire thermique peut être une solution avantageuse si votre logement en permet l'installation. Avec une couverture annuelle proche de 70% en Limousin, la production d'eau chaude sanitaire solaire pourrait devenir de plus en plus rentable.

 

Pour tous les autres appareils électriques, référez vous aux étiquettes énergétiques figurant sur les emballages (électroménager et ampoule). Allant de D à A+++, un équipement économe vous fera faire des économies. Certains lave linge ou lave vaisselle permettent même un raccordement direct au ballon de stockage de l'eau chaude solaire ce qui diminue encore la consommation électrique globale du logement. 

 

Pour tout renseignement technique ou financier sur ces différents aspects, n'hésitez pas à faire appel à notre Espace Info Energie au 05.55.14.88.42

Partager cet article

Repost 0
Publié par Conseiller Energie LNE
commenter cet article

commentaires